Retour Accueil
Accueil

Source

Lien à suivre

1.

23 Fév. 2012

AGORAVOX

http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/[...]

Danger des antennes-relais : et si l’on nous mentait ?
Pierre Le Ruze, chercheur spécialisé dans les effets des ondes électromagnétiques, a ainsi déploré : « Les travaux qui ne vont pas dans le sens d’une innocuité des expositions sont purement et simplement jetés à la poubelle ». Il a aussi confirmé que bon nombre des rapports officiels niant la nocivité des antennes-relais sont rédigés par « le même noyau d’experts » français, financés en partie par... les opérateurs !
 
Sur le fond de l’affaire, les opérateurs dissimulent-ils les vraies expositions, comme le prétend Etienne Cendrier (Robin des Toits) ? René Dutrey, président du groupe Verts au Conseil de Paris, avoue avoir de sérieux doutes : « Au vu du relevé de mesures que je reçois dans la cadre de la campagne lancée par la ville, et où l’on trouve des résultats à zéro volt/mètre (impossible, d’après les scientifiques ! Ndlr), j’ai de fortes suspicions. Les opérateurs ont la capacité de baisser le seuil d’émission des antennes et ce sont eux qui financent toutes les mesures officielles. Ils se retrouvent ainsi juge et partie. »
Reste que, pour Robin des Toits, une exposition trop importante aux antennes-relais pourrait entraîner migraines, troubles du sommeil, pathologies du cerveau et même cancers. Lire la suite...

2.

20 Fév. 2012

FRANCE 3

http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/non-a[...]

Non à l'antenne-relais !
Des habitants de Saint-Germain-des-Prés s'opposent à l'installation d'une antenne-relais.
[...] le camion transportant l'antenne a dû faire demi-tour.
 
Les habitants de la Rue Lobineau invoquent le principe de précaution : l'immeuble sur le toit duquel doit être implantée cette antenne, pour le compte de l'entreprise Bouygues, est situé à proximité d'une crèche et d'un conservatoire municipal de musique. Ils émettent des craintes quand à la santé des enfants fréquentant ces deux établissements. Lire la suite...

3.

16 Fév. 2012

01NET

http://www.01net.com/editorial/558364/implantati[...]

Implantation des antennes-relais : qui aura le dernier mot ?
Ce n’est pas un fait nouveau : les antennes relais – et surtout les ondes électromagnétiques qu’elles génèrent – constituent un épineux dossier.
A ce titre, de nombreux citoyens – à la suite de pathologies avérées ou simplement au nom du principe de précaution – ont interpellé les pouvoirs publics pour obtenir le démantèlement d’installations ou pour simplement empêcher la construction de sites.
 
[...] au Conseil d’Etat siègent – ou ont siégé – plusieurs membres dont les activités professionnelles annexes pourraient malheureusement laisser planer certains doutes quant à l’impartialité des décisions rendues.
Xavier de Lesquen est – comme le révélait le Canard Enchaîné dans son édition du 12 octobre 2011 – « l’ancien patron de la société du Défi Bouygues Telecom Tansiciel, qui participa, en 2000, à la Coupe de l’America, avec un bateau de 60 millions de francs, dont les deux tiers ont été financés par l’opérateur de téléphonie mobile ». Par ailleurs, Philippe Logak, maître des requêtes au Conseil d’Etat, est détaché depuis le 13 mars 2011 en qualité de secrétaire général de SFR. Didier Casas, également rapporteur de requêtes, a, quant à lui, été nommé secrétaire général de Bouygues Telecom, le 17 mars 2011. Lire la suite...

4.

08 Fév. 2012

LE MONDE

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/02/08[...]

Ondes électromagnétiques : l'inquiétude des conducteurs du métro parisien
Quelle est l'exposition aux ondes électromagnétiques d'un conducteur de métro parisien qui pilote une rame jusqu'à six heures trente d'affilée ?
C'est ce que voudraient savoir les élus du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de la RATP. Le 30 septembre 2011, ils ont signé une délibération unanime pour demander qu'une expertise indépendante soit réalisée. La démarche leur semblait légitime, aussi ont-ils été surpris de constater que la direction de la Régie n'avait pas l'intention de la satisfaire.
 
Dans le métro, les antennes ne cessent de se multiplier dans les couloirs comme sur la "loge" du conducteur. [...] Et la tendance n'est pas à la décroissance avec l'arrivée de la 3G que prépare actuellement la RATP
Que se passe-t-il quand deux trains se croisent ? Aux heures de pointe quand tout le monde téléphone en même temps ?" Lire la suite...

5.

06 Fév. 2012

ACTU-ENVIRONNEMENT

http://www.actu-environnement.com/ae/news/antenn[...]

Antennes relais : le Conseil d'Etat encadre de nouveau le principe de précaution
Le recours au principe de précaution pour interdire l'installation d'une antenne relais est de plus en plus encadré par la jurisprudence. Nouvelle illustration par un arrêt du Conseil d'Etat rendu aux dépens de la commune de Noisy-le-Grand.
Par deux décisions du 30 janvier 2012, le Conseil d'Etat a annulé les arrêtés du maire de Noisy-le-Grand par lesquels il avait fait opposition aux déclarations préalables d'installation d'antennes mobiles par la société Orange, en se fondant notamment sur le principe de précaution.
 
En l'espèce, la Haute juridiction considère que le maire n'était pas en mesure d'estimer que le projet présentait un risque de nature à méconnaître le principe de précaution. Lire la suite...

6.

25 Jan. 2012

LA CROIX

http://www.la-croix.com/Famille/Parents-Enfants/[...]

Mon enfant veut un téléphone portable
À 9 ans, William possède un téléphone portable et fait rêver ses petits copains. « Tu as vu, maman, il est jeune comme moi et il en a déjà un », lance Gaspard, qui convoite l’objet depuis plusieurs mois. « Il nous demande régulièrement à quel âge il pourra en avoir un, raconte sa mère, Fabienne. Je ne sais pas si nous tiendrons, mais nous n’envisageons pas de le faire avant ses 13 ans. »
Gaspard devra donc patienter… à moins que ses parents ne cèdent à la pression : 7,1 % des 6-10 ans disposent d’un mobile en France, contre 26,5 % en moyenne en Europe, selon l’Eurobaromètre 2009, et 74 % des 12-14 ans en sont équipés, d’après une étude du Crédoc publiée en juin 2011.
 
Ces nouveaux usages ne sont pas sans conséquences pour la santé des jeunes utilisateurs. « Des études sur les ondes électromagnétiques montrent en effet qu’il vaut mieux prendre des précautions avec les enfants et même les adolescents, dont le cerveau est en plein développement », explique Claude Allard, pédopsychiatre. Lire la suite...

7.

17 Jan. 2012

LA PROVENCE.com

http://www.laprovence.com/article/a-la-une/anten[...]

Antennes relais de la Pinette un bain d'ondes chronique
Il n'y avait guère que la présence de l'association de locataires, de l'Asef, et du conseiller municipal François Hamy (Verts) pour rappeler que cette histoire de chats noirs métalliques camouflant les pics d'antennes inquiète depuis des lustres. Depuis que les malaises et maladies se multiplient et que dans l'esprit collectif, les ondes y sont peut-être pour quelque-chose. Qu'une pétition a rassemblée 400 signatures.
 
Mais tout va bien, signe l'ANFR, "le champ électrique total du site est 5,5 fois plus petit que la valeur limite la plus faible". Soit 5 volts/mètre [...]
5 V/m, c'est 67 mW/m², c'est-à-dire... 67 fois trop !
"Un champ de 5 volts/m, mais c'est énorme ! s'étrangle le docteur Halimi. C'est un bain d'ondes chronique permanent ! A Vitrolles, ils ont fait démoduler les antennes qui dépassaient le 1 volt/m." Lire la suite...

8.

04 Jan. 2012

LA DEPECHE

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/04/12531[...]

Antennes-relais : la guerre des ondes est relancée
La réglementation nationale sur l'exposition aux ondes des antennes de téléphonie mobile est-elle suffisante ?
Certainement pas pour les élus toulousains du groupe Ecologie-Les Verts qui ont fait voter au dernier conseil municipal [ de Toulouse ] une résolution interpellant le gouvernement sur la nécessaire protection de la population aux effets des champs électromagnétiques.
« Aujourd'hui la loi, qui repose sur des textes de 1999, fixe la valeur limite d'exposition aux ondes UMTS à 61 V/m, alors que plusieurs pays de l'Union européenne ont réduit cette limite d'exposition à 3 V/m.
 
L'Autriche a même été plus loin en fixant cette limite à 0,6 V/m, valeur reconnue comme le meilleur compromis entre la préoccupation de la santé publique et celle du fonctionnement du service de téléphonie mobile. Lire la suite...

9.

22 Déc. 2011

LE MAINE LIBRE

http://www.lemainelibre.fr/actualite/antennes-re[...]

Antennes relais, lignes haute tension, wifi: ces ondes qui les rendent malades
Isabelle, Karine et Myriam habitent dans l'agglomération du Mans.
Et toutes les trois expliquent qu'elles souffrent de la présence des champs électromagnétiques liés aux réseaux wifi, antennes relais et lignes haute tension.
 
«Tout a basculé en une semaine. Je pense que c’était là de façon latente avant mais, soudain, j’ai eu mal à la tête devant mon ordinateur. Ça faisait comme un casque. Dès que j’approchais de mon ordinateur portable qui utilisait le wifi, j’avais des nausées », raconte Isabelle, assistante sociale mancelle pour qui la vie a changé depuis ce début d’automne 2008.
 
Mais au-delà des douleurs physiques, il y a aussi une forme d’exclusion sociale. Le regard des autres est souvent sévère, voire moqueur. Lire la suite...

10.

22 Nov. 2011

FRANCE SOIR

http://www.francesoir.fr/actualite/sante/antenne[...]

Antennes-relais : La polémique reprend
Une étude locale montre l’impact des antennes relais sur la santé des riverains dans deux cités HLM de Provence.
Il y a de l’électricité dans l’air à la cité HLM des Pinettes, du côté d’Aix-en-Provence. Rien moins que 12 antennes-relais sont implantées sur le toit terrasse, joliment masquées par des silhouettes de chats noirs géants, décoration dérisoire sur cette barre d’immeuble.
Des locataires excédés :
Zolera Ouggad est née aux Pinettes, y vit depuis quarante-sept ans, et a vu les antennes se multiplier depuis quinze ans. Quant à dater ses premiers symptômes, elle en est incapable : « Au début, on a mal à la tête, on va chez le médecin, on attribue ça au stress, à la fatigue… C’est à force, que nous avons commencé à nous poser des questions », s’inquiète-t-elle. Certains locataires ont fini par déménager et, elle l’assure, ils vont beaucoup mieux depuis.
La réglementation sur les seuils d’exposition date de 2002, et fixe la limite maximale entre 41 et 61 V/m (volts par mètre). « C’est comme si on limitait la vitesse en ville à 700 km/h », dénonce Agir pour l’environnement
Lire la suite...

11.

21 Nov. 2011

FRANCE SOIR

http://www.francesoir.fr/actualite/scienceecolog[...]

Antennes relais : Les habitants des HLM plus exposés
Une étude de l'Association santé environnement France (Asef) révèle que les habitant des HLM où sont plus exposés aux antennes relais qu'ailleurs. Une proximité qui explique de nombreux troubles chez les personnes selon l'association.
 
« Pour les opérateurs, les HLM sont des aubaines : ils n’ont qu’un seul propriétaire à convaincre, et pas des dizaines comme dans le cas des copropriétés ». Cette phrase tirée de l'enquête de l'Association santé environnement France (Asef) résume bien l'esprit général de leur dernière étude.
« Les locataires que nous avons rencontrés ont l’impression qu’on se moque d’eux. On ne leur a pas demandé leur avis pour savoir s’ils étaient d’accord pour qu’on leur implante des antennes relais sur leur toit. Ils ne touchent même pas d’indemnités financières pour ça et pourtant ce sont eux qui prennent et assument le risque…C’est anti-démocratique. En tant que médecins, nous estimons qu’il n’y a pas ni patient, ni citoyen de seconde zone », s'emporte le Dr Patrice Halimi, Secrétaire Général de l’ASEF et Chirurgien-Pédiatre à Aix-en-Provence. Lire la suite...

12.

21 Nov. 2011

Le FIGARO

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/11/21/970[...]

Nouvelle enquête sur les antennes-relais
Acouphènes, troubles du sommeil, défauts de concentration: une enquête réalisée par l'Association Santé Environnement France (Asef) auprès d'une centaine de riverains d'antennes-relais dans les Bouches-du-Rhône relève des troubles supérieurs à la moyenne de la population.
[...]
Selon les résultats rendus publics lundi, 43% des personnes se plaignent d'acouphènes (sifflement, bourdonnement d'oreille, etc.), "alors que seuls 15% des Français disent souffrir d'un tel problème". Idem pour les troubles du sommeil (55% des locataires disent en souffrir) ou le défaut de concentration (27%). "Fait troublant: 83% de ceux qui ont la chance de pouvoir partir en vacances voient leur(s) symptôme(s) disparaître au bout de quelques jours", ajoute l'association.
La loi prévoit que l'installation d'une antenne-relais soit soumise à l'approbation unanime des copropriétaires d'un immeuble, "mais si l'on est locataire dans un appartement privé ou dans un HLM, on ne nous demande pas notre avis. C'est pour cette raison que se multiplient aujourd'hui les forêts d'antennes-relais sur les HLM", souligne l'Asef.
Lire la suite...

13.

28 Oct. 2011

Le NOUVEL OBSERVATEUR

http://tempsreel.nouvelobs.com/high-tech/2011102[...]

Réglementation des antennes-relais : Eric Besson affiche sa satisfaction
Le ministre du numérique a salué la décision du Conseil d'Etat ne reconnaissant pas aux maires l'autorité pour réglementer de façon générale l'implantation des antennes de téléphonie mobile. Une décision qui pour Eric Besson est "en faveur des français". ( est-ce bien sûr ?!! )
 
Pour Eric Besson, « cette clarification va permettre de poursuivre le déploiement des réseaux mobiles, notamment de 3ème et de 4ème génération ». L'Etat a (surtout) empoché 968 millions d'euros en septembre grâce à la vente des licences de 4e génération aux opérateurs.
 
Les licences acquises, le déploiement des antennes pour la 4G peuvent donc être entrepris. Un déploiement qui "répond aux attentes des français" selon Eric Besson. Lire la suite...

14.

26 Oct. 2011

FRANCE SOIR

http://www.francesoir.fr/actualite/societe/anten[...]

Antennes relais : Les maires ne sont pas jugés compétents
Le Conseil d’État a décidé qu'un maire ne pouvait réglementer l'implantation des antennes relais sur sa commune, ce mercredi. Cette décision reviendra désormais à l’État.
Bonne nouvelle pour les opérateurs. Le Conseil d’État a tranché. Un maire ne pourra plus restreindre l'implantation d'une antenne relais de téléphonie mobile dans sa commune. [...] Cette décision fait suite à la guéguerre opposant la ville de Paris et les opérateurs télécoms. La capitale jugeait les exigences de ces derniers « inacceptables » ce qui a provoqué la suspension de ces implantations par Eric Besson, ministre de l’Énergie.
 
Visiblement ravis de ce petit événement, la Fédération française des télécoms a annoncé « prendre acte de cette décision, importante pour une clarification au niveau juridique ». Néanmoins, le maire ne perdra pas la totalité de son autorité. Il pourra agir pour des antennes précises. Pas sûr que cela suffise... Lire la suite...

15.

20 Oct. 2011

Le MONDE

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/[...]

Guerre de positions pour les antennes relais à Paris
La bataille des ondes est ouverte. Dans la capitale, la municipalité s'est engagée, lundi 17 octobre, dans une lutte contre les opérateurs de téléphonie mobile. Lors d'un débat au conseil de Paris, Mao Péninou, adjoint PS chargé de la qualité des services publics municipaux, a gelé les implantations de nouvelles antennes relais sur les bâtiments de la ville. "Cela représente 32 nouveaux dossiers, tous opérateurs confondus", indique au Monde.fr M. Péninou.
 
"La mairie dispose d'un atout capital pour négocier. Avec la 3G et l'augmentation des données consommées par les utilisateurs, le besoin de rajouter des antennes est considérable. De nouveaux services, comme la 4G, sont également prochainement attendus", analyse Etienne Cendrier. La tâche se complique notamment pour Free, qui compte lancer prochainement son service de téléphonie mobile. Lire la suite...

16.

17 Oct. 2011

TF1

http://lci.tf1.fr/science/environnement/la-ville[...]

La ville de Paris suspend les implantations d'antennes relais sur ses toits
La mairie a décidé de suspendre "immédiatement" toutes les nouvelles implantations d'antennes relais sur les toits et bâtiments municipaux, après la rupture de la charte parisienne de téléphonie mobile due, selon elle, à des "exigences inacceptables" des opérateurs.
 
A l'issue de nombreuses réunions de négociations, la Fédération française des télécoms (FFT) avait fait part, selon la mairie, d'"exigences inacceptables": "augmentation du seuil à 10 voire 15 V/m, retrait des opérations d'intégration paysagère des antennes existantes" notamment.
 
Et la mairie de Paris menace même de remettre en question les antennes déjà installées : "Nous regardons aussi d'un point de vue juridique tout ce qui peut être fait sur les installations existant actuellement. Elles non plus ne bénéficient plus de l'expérimentation, nous allons voir comment juridiquement nous pouvons procéder au démantèlement", Lire la suite...

17.

15 Oct. 2011

FRANCE SOIR

http://www.francesoir.fr/actualite/insolite/des-[...]

Des traces de matières fécales sur les portables
Un téléphone portable sur six présente des traces de matières fécales, selon une étude menée au Royaume-Uni rendue publique vendredi, mettant en cause la mauvaise hygiène des utilisateurs qui ne se lavent pas correctement les mains après être allés au toilettes.
95% des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête ont affirmé qu'elles se lavaient les mains dès que possible. Pourtant 16% des mains et 16% des téléphones portables des participants portaient des traces de la bactérie E.coli présente dans les intestins et donc dans les matières fécales. Cherchez l'erreur.
 
Les scientifiques ont mené cette étude dans 12 villes du Royaume-Uni et procédé à 390 prélèvement sur les téléphones portables et les mains des usagers, avant d'analyser les germes présents. Désormais, avant d'emprunter le téléphone portable de votre ami, n'hésitez pas à lui demander s'il s'est bien lavé les mains avant ! Lire la suite...

18.

14 Oct. 2011

FRANCE 3

http://paris-ile-de-france.france3.fr/info/la-gu[...]

La guerre des antennes-relais
Rien ne va plus entre la Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie mobile.
La Mairie de Paris et les opérateurs de téléphonie ont rompu les négociations
concernant la charte de l'implantation des antennes-relais sur les toits parisiens.
Plusieurs points de désaccord sont apparus lors d'une première réunion.
Les opérateurs souhaiteraient augmenter le seuil d'exposition des parisiens aux ondes de 2 à 10 ou 15 volts par mètres.
10 Volt/mètre = 269 milliWatt/mètre carré, soit... 269 fois trop,
15 Volt/mètre = 605 milliWatt/mètre carré, soit... 605 fois trop !

 
Autre point de désacord, les opérateurs aimeraient ne plus avoir à négocier avec les riverains ou pouvoirs locaux avant l'implantation des antennes.
 
Si les négociations n'aboutissent pas, la Mairie se dit prête à démonter les antennes-relais installées sur 186 toits lui appartenant.
2000 antennes-relais sont installées dans la capitale, nombre qui devrait augmenter avec l'arrivée de l'opérateur Free sur le marché.

Lire la suite...

19.

04 Oct. 2011

Le PARISIEN

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/lanc[...]

Lancement d'une enquête sur les risques sanitaires des antennes relais
L'Association santé environnement France (ASEF) lancera dans une cité HLM d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), samedi 15 octobre, une enquête d'envergure visant à mesurer l'impact des antennes relais sur la santé des riverains. Les médecins de l'ASEF pourront ainsi évaluer la distance entre les antennes relais et le logement des particuliers, la fréquence d'utilisation de leur téléphone portable ou encore les symptômes liés à ces installations.
 
L'association précise que cette cité HLM a été choisie pour ses douze antennes relais installées sur les toits, mais également car ces types d'habitations ne possèdent qu'un unique propriétaire.
 
"Ces personnes ont l'impression qu'on se moque d'elles. On ne leur a pas demandé leur avis pour savoir si elles étaient d'accord pour qu'on leur implante des antennes relais sur le toit. Elles ne touchent même pas d'indemnités financières pour ça et pourtant ce sont elles qui prennent et assument le risque. Notre objectif est aujourd'hui de recenser les maux et pathologies dont souffrent les riverains d'antennes relais", explique le Dr Patrice Halimi, secrétaire générale de l'ASEF. Lire la suite...

20.

20 Sept. 2011

Le FIGARO

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/20/970[...]

SFR sommé de retirer des antennes
La cour d'appel de Montpellier a ordonné à l'opérateur SFR de procéder à l'enlèvement d'une antenne-relais pour la téléphonie mobile implantée dans les Pyrénées-Orientales.
[ ... ]Le pylône de 12 m, destiné à recevoir une antenne relais GSM, avait été implanté en 2010, à quelque 80 m de deux maisons de plaignants et une centaine de mètres de trois autres.
 
Selon l'arrêt de la cour daté du 15 septembre, "la société SFR se devait de respecter le principe de précaution édicté par l'article 110-1 du Code de l'environnement selon lequel l'absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles".
La cour ordonne à SFR d'enlever sa station dans un délai de six mois suivant la signification de sa décision. A défaut d'exécution, une astreinte provisoire de 500 euros par jour sera appliquée. Déjà en 2009, l'opérateur Bouygues Telecom avait été condamné à démonter une antenne relais dans le Rhône en raison de l'incertitude sur un éventuel impact sanitaire sur les riverains. Lire la suite...

21.

15 Sept. 2011

FRANCE SOIR

http://www.francesoir.fr/actualite/economie/tele[...]

Téléphonie mobile : Les candidatures pour la 4G déposées à l'Arcep
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile se sont portés candidats à l'attribution des premiers lots 4G mobile.
L'Autorité de régulation électroniques et des postes (Arcep) a annoncé dans un communiqué jeudi, avoir reçu quatre dossiers candidature pour l'attribution du premier de licence 4G. Les trois opérateurs mobiles historique, Orange, SFR et Bouygues Telecom se sont portés candidat, comme Free Mobile qui deviendra en janvier 2012 le quatrième opérateur mobile doté de son réseau propre. L'appel d'offre de l'Arcep met en jeu 14 lots de fréquences hautes de 2,6 GHz, principalement réservées aux zones urbaines.
 
L'attribution de ces fréquences revêt une importance capitale pour les opérateurs de téléphonie mobile. En effet, aucun nouveau spectre (type 5G par exemple) ne devrait être mis aux enchères avant 2020. Lire la suite...

22.

01 Sept. 2011

AFP

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALe[...]

Suite du Grenelle des ondes : premier état des lieux et recommandations
PARIS — Un rapport faisant suite au Grenelle des ondes, publié mercredi, présente un premier état des lieux de l'exposition aux ondes dans neuf quartiers pilotes et formule des recommandations sur la concertation autour des projets d'implantation d'antennes relais.
 
Ce rapport, rédigé par le député de l'Isère François Brottes, président du Comité opérationnel (Comop), installé après la table ronde du Grenelle des ondes organisée en 2009, a été remis mardi à Nathalie Kosciusko-Morizet et Eric Besson, ont indiqué mercredi les ministères de l'Ecologie et de l'Industrie.
 
L'état des lieux "a montré des niveaux d'exposition entre 0,1 et 5 Volt/mètre alors que les valeurs limites réglementaires sont de 41V/m ou supérieurs", relèvent les deux ministères dans un communiqué. Limite de précaution : 0,6V/m, on en est loin !
[...]
A Paris, dans le 14e arrondissement, le niveau d'exposition maximal mesuré "sur un des points les plus exposés" est de 5,86 V/mètre et à Courbevoie, il atteint 8,01 V/m, selon le rapport.
5 Volt/mètre = 67 milliWatt/mètre carré, soit... 67 fois trop,
8 Volt/mètre = 172 milliWatt/mètre carré, soit... 172 fois trop !
Rappelons que la "limite réglementaire" de 41V/m représente 4.500 fois trop...
Lire la suite...

23.

07 Juil. 2011

La DEPECHE.fr

http://www.ladepeche.fr/article/2011/07/07/11234[...]

Ils font analyser leur sang pour dénoncer une antenne-relais
Protestant contre le projet d'implantation d'une antenne-relais SFR près de leur domicile, des habitants de Dourgne (proche de Castres) ont effectué des prélèvements sanguins, hier, dans un laboratoire castrais, pour prouver, si besoin, l'impact sur la santé, « parce qu'il est démontré que les champs électromagnétiques (CEM) ont des effets sur la moelle osseuse et plus exactement sur ce qu'elle produit, cellules sanguines, plaquettes et globules rouges et blancs », précisent-ils..
 
« Nous avons adressé plusieurs courriers à SFR qui sont restés sans réponse. La première maison est située à 300 m de l'endroit où le projet se dessine, car des coffrets électriques ont été installés en février dernier. Depuis, nous nous mobilisons, à travers une pétition de près de 200 signatures, nous nous sommes rapprochés de la municipalité de Dourgne, où nous avons reçu des informations évasives… » Lire la suite...

24.

04 Juil. 2011

Le PARISIEN

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/la[...]

La puissance des antennes-relais à nouveau en débat
Elles sont 1200 sur les toits de Paris et bientôt leur nombre va encore augmenter. Avec l’arrivée de Free sur le marché de la téléphonie mobile, de nouvelles antennes-relais vont faire leur apparition dans le ciel parisien.
 
Depuis plusieurs jours dans les conseils d’arrondissement, les écologistes tentent de faire adopter un vœu pour mettre la pression sur les opérateurs. « Il faut que la signature de la charte soit conditionnée à l’abaissement du seuil d’exposition aux ondes à 0,6 V/m (NDLR : contre les 2 V/m aujourd’hui en rigueur ...mais pas toujours respectés... et de loin !) », mentionne ainsi un vœu soumis ce soir au conseil d’arrondissement du XIVe.
 
La charte de bonne conduite que les opérateurs avaient signée en 2003 doit être confirmée en septembre. Les pressions en coulisses et les actions de lobbying risquent fort de se multiplier durant tout l’été… Lire la suite...

25.

15 Juin 2011

Le PARISIEN

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economi[...]

Fréquences de téléphonie mobile 4G : les enchères sont ouvertes
La bataille pour les licences de téléphonie mobile de quatrième génération a officiellement été lancée mercredi en France, mais le suspense reste entier quant au nombre d'opérateurs prêts à débourser des dizaines de millions d'euros pour s'attribuer ces "fréquences en or".
L'Etat a en effet fixé à 2,5 milliards d'euros le prix de réserve - soit le niveau minimum pour les enchères - pour les 18 lots de fréquences qui sont mis sur le marché.
"La 4G est une nouvelle étape de la révolution numérique. Elle permettra de multiplier par cinquante le débit de l'internet mobile", a résumé Bercy [...] Lire la suite...

26.

15 Juin 2011

AFP

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALe[...]

Grenelle des ondes... de "l'affichage"
L'organisation Robin des Toits a levé à nouveau la voix mardi contre le Grenelle des ondes, estimant qu'à l'instar du Grenelle de l'environnement, l'événement relevait de "l'affichage" et que les industriels de la téléphonie étaient en train de gagner la partie.
 
Seize communes avaient été retenues par le Comité opérationnel (Comop), "mais, après deux années de discussions et de mises au point, les opérateurs oeuvrent pour que l'expérimentation n'ait plus lieu qu'à un seul endroit et sur une antenne-relais par opération".
On passe ainsi d'une expérimentation ouverte à une expérimentation orientée dont le résultat est fixé à l'avance.
La réticence des industriels tient au fait qu'"ils se disent peut-être que s'il faut abaisser la puissance partout, et demain, mettre d'autres antennes à une puissance faible, ça peut les amener compte tenu des milliers et milliers de points concernés, à faire des investissements significatifs. Ils sont donc les pieds sur les freins. Lire la suite...

27.

09 Juin 2011

Le NOUVEL OBS

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1993;le[...]

Les téléphones portables dangereux pour la santé : info ou intox ?
Les discours sur les risques de cancer liés à l'utilisation du téléphone portable commencent à s'uniformiser, mais les solutions manquent à l'appel.
 
L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère que les portables sont "peut-être nuisibles pour la santé". Nous voilà bien avancés…
Personne ne souhaite affirmer que les ondes électromagnétiques dégagées par les téléphones mobiles et les antennes relais aient un impact fatal pour la santé des utilisateurs. Pourtant, bien qu’il ne faille pas tomber dans la psychose, dire que cela ne présente aucun danger relève de l’irresponsabilité.
 
Une réunion rassemblant récemment à Lyon, du 24 au 31 mai, 31 éminents scientifiques, a mis en exergue que l’usage d’un téléphone sans fil accentuait le risque, pour l’homme, de contracter un gliome, qui est un type de cancer du cerveau.
On ne s’attendait pas à une réelle compassion du secteur de la téléphonie mobile à l’égard de ses clients comme de leurs enfants, qui sont susceptibles de subir quotidiennement les méfaits des antennes relais. Lire la suite...

28.

02 Juin 2011

LE MONDE

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/02/ond[...]

ONDES – Le classement des mobiles les plus nocifs
Pour de nombreux utilisateurs, une question se pose désormais : quels sont les portables les moins nocifs et combien d'ondes émet le mien ?
Le site Internet spécialisé en nouvelles technologies cnetfrance.fr a établi une liste des dix mobiles émettant le plus d'ondes et des dix en émettant le moins parmi les appareils les plus vendus en France. Il propose également une liste plus complète des principaux mobiles disponibles sur le marché.
Les ondes émises par un portable sont mesurées par l'indice de débit d'absorption spécifique, ou DAS. Cet indice représente le niveau maximal de radiofréquences émis par le téléphone vers la personne qui l'utilise, c'est-à-dire lorsque l'appareil fonctionne à pleine puissance et dans les plus mauvaises conditions d'utilisation.
 
Les 10 mobiles au DAS le plus faible - Les 10 mobiles au DAS le plus élevé
 
En Europe, l'indice DAS est mesuré selon des procédures harmonisées sur un cube de 10 grammes de tissu (!!!) et ne doit pas dépasser 2 W/kg au niveau de la tête et du tronc, où se trouvent les organes vitaux du corps humain (cerveau, coeur, poumons, foie, etc.). Aux Etats-Unis, le rayonnement est mesuré sur un cube de 1 gramme et ne doit pas dépasser 1,6 W/kg.
 
Si tous les téléphones commercialisés en France doivent répondre à cette norme de 2W/kg depuis octobre 2003, leur niveau d'émission peut cependant varier énormément d'un modèle à l'autre, y compris au sein d'une même marque.
 
Note : Demain Conseils doute cependant de l'utilité très controversée du DAS pour évaluer le niveau de nocivité d'un téléphone portable [ http://www.demain-conseils.com/progs/mesures.php ] Lire la suite...

29.

01 Juin 2011

MAXI SCIENCES

http://www.maxisciences.com/t%E9l%E9phone-portab[...]

Téléphone portable : l’OMS met en garde contre les risques de cancer
L'usage du téléphone portable favorise le développement du gliome, un cancer du cerveau. Des experts internationaux rassemblés par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont rendu leur verdict hier.
Après huit jours de travail à Lyon, une trentaine d'experts internationaux ont statué sur les risques attribués aux téléphones portables.
"Les preuves, qui continuent à s'accumuler, sont assez fortes pour justifier" que l'usage de ces appareils "peut-être cancérogène pour l'homme", indique à l'AFP Jonathan Samet président du groupe de travail réuni par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'OMS.
 
Pour prévenir l'apparition d'un gliome, le CIRC recommande aux utilisateurs de réduire fortement leur exposition aux ondes radio. "Ce qui probablement entraîne le plus haut niveau d'exposition, c'est d'utiliser le portable pour des appels", explique Kurt Straif porte-parole du CIRC. Il ajoute : "Si vous l'utilisez pour des SMS, ou avec un kit mains libres pour les appels, vous abaissez l'exposition de 10".

Lire la suite...

30.

17 Mai 2011

20 MINUTES.FR

http://www.20minutes.fr/article/725588/mauvaises[...]

Mauvaises ondes : le documentaire qui accable l’industrie de téléphonie mobile
«J’ai voulu comprendre le fonctionnement de la recherche sur cette question», explique Sophie Le Gall, la réalisatrice.
Une partie des études qui démontrent un danger potentiel. A l’aide d’expériences sur des rats, elles prouvent que les ondes peuvent favoriser le développement des tumeurs cancéreuses ou endommager les neurones. Mais elles n’ont jamais abouti, voyant leurs crédits coupés ou leur publication mise en péril.
 
D’autres chercheurs assurent qu’il n’y a aucun risque pour la santé certifié à ce jour. Mais leurs liens avec les opérateurs comme SFR, Orange ou Bouygues rendent leurs conclusions douteuses.
Problème: ces mêmes experts sont missionnés par l’Etat pour édicter les normes à respecter. «Des normes pour protéger l’industrie plutôt que la santé publique», conclut le documentaire.
Les seuls absents sont les principaux concernés, les opérateurs. «Ce qu’ils craignent le plus, c’est la médiatisation de cette question.»
Non seulement ils refusent de répondre, mais ils imposent le silence aux autres. Lire la suite...

31.

16 Mai 2011

Le Figaro

http://marches.lefigaro.fr/news/societes.html?&I[...]

Rien n'interdit l'entrée d'un cinquième opérateur mobile
Éric Besson dévoile lundi les modalités de l’appel à candidatures pour les fréquences permettant la généralisation de l’Internet mobile à très haut débit.
C’est l’événement le plus attendu dans le monde des télécoms. Éric Besson, le ministre de l’Industrie, donne le coup d’envoi des enchères pour l’obtention des fréquences de téléphonie mobile de nouvelle génération, la 4G. Cette technologie permettra de surfer sur son mobile avec un débit de 100 mégabits, identique à celui de l’Internet fixe.
Or le passage d’un mobile classique à un smartphone n’est pas neutre: il consomme dix fois plus de capacités mobiles que son prédécesseur. Quand la majorité des Français regardera de la vidéo ou sera connectée sur Facebook, les réseaux mobiles risquent d’être saturés.
À cette occasion, de nouveaux acteurs industriels et financiers pourraient faire leur entrée comme Bouygues l’a fait avec le GSM au milieu des années 1990. En décembre 2011, il pourrait y avoir 5 opérateurs mobiles contre 3 actuellement. Une révolution ! Lire la suite...

32.

16 Mai 2011

Best of Micro

http://www.bestofmicro.com/actualite/29017-Linky[...]

Faut-il avoir peur du nouveau compteur EDF ?
Linky est le nouveau compteur électrique communicant. ERDF a prévu de commencer à l’installer dès l’été 2011.
Problème : son expérimentation n’est pas concluante pour les associations de consommateurs et son coût fait polémique.
Inconvénient majeur et non des moindres : aucun test de contrôle des rayonnements électromagnétiques n’a été effectué sur les compteurs Linky. Pourtant, ils fonctionnent en CPL jusqu’au concentrateur puis en GPRS jusqu'au central, deux technologies émettant des ondes. Pour Myriam Galbrun du Criirem (Centre de Recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements ÉlectroMagnétiques non ionisants), « c’est un véritable problème pour un appareil qui pourrait étendre le champ électromagnétique d’un lieu et mettre en danger des personnes électrosensibles. »
Il n’existe aucune documentation technique consultable sur Linky, explique Myriam Galbrun. Pourtant le déploiement est en cours.
En définitive, le consommateur n’est pas le premier bénéficiaire de Linky. Lire la suite...

33.

14 Mai 2011

TELERAMA

http://television.telerama.fr/tele/programmes-tv[...]

Mauvaises ondes : la critique TV de télérama
Elles tissent une toile invisible. Wi-fi, téléphone sans fil, four à
micro-ondes ou babyphone installé près du berceau... : les ondes
électromagnétiques ont envahi notre quotidien
. Sans oublier bien sûr
le téléphone mobile, devenu auxiliaire incontournable de nos vies.
On compte aujourd'hui 64 millions de portables en France, soit un taux
d'équipement de 99,7 %.
Et 78 000 antennes-relais.
Quels sont les effets sur la santé de cette révolution technologique galopante ?
 
Le calendrier de l'industrie n'est pas celui de la science, explique un chercheur : là où la recherche demande du temps et du recul, le développement du marché, lui, n'attend pas.
Conflits d'intérêts, manipulation de la recherche, normes protectrices obsolètes, intérêts commerciaux primant sur la défense de l'intérêt des consommateurs : le désespérant refrain de nombre d'enquêtes récentes touchant à la consommation et à la santé. Lire la suite...

34.

14 Mai 2011

FRANCE 3 / PREMIERE

http://tele.premiere.fr/News-Tele/EXCLU-Mauvaise[...]

Hors-série : Mauvaises ondes sur FRANCE 3
Programme TV sur France-3 le mercredi 18 Mai à 20:35
Inodores et invisibles, pourtant les ondes électromagnétiques sont partout. Micro-ondes, wifi, téléphones mobiles... les technologies sans fil ont envahi notre quotidien.
Jamais dans l'histoire de l'humanité, une industrie ne s'était déployée aussi vite. En France, 64 millions de téléphones portables sont en activité, utilisés par des adultes, mais aussi des adolescents ou même des enfants.
Cette nouvelle mobilité, malgré ses aspects pratiques, s'appuie sur une technologie, les micro-ondes, que de plus en plus de chercheurs estiment nocive.
Pourquoi certains chercheurs trouvent des résultats alors que d’autres n’ont toujours rien après des années de recherche ? On voit dans le documentaire que des chercheurs ont trouvé des résultats mais certains ont vu leur budget ne pas être renouvelé, d’autres ont subi de fortes intimidations...
Le problème qui se pose c’est l’indépendance de la recherche. Certaines équipes ne trouvant rien sont financées par des opérateurs de téléphonie… Lire la suite...

35.

12 Mai 2011

Le NOUVEL OBS

« Sans appel », par Florence RAILLARD
Téléphoner tue. Pourquoi, à l'instar du tabac, cet avertissement n'est- il pas écrit sur les 64millions de mobiles des Français ?
C'est le problème soulevé dans l'édifiant documentaire réalisé par Sophie LeGall.
En huit mois d'enquête, la réalisatrice a rencontré beaucoup de monde, en France et à l'étranger. Sauf les opérateurs, aux abonnés absents.
Le constat est sans appel : la norme de rayonnement fixée en France pour les mobiles est faite pour protéger l'industrie, pas les humains.
 
Les chercheurs qui ont démontré que les ondes des portables tuaient les poulets ou donnaient des œdèmes cérébraux aux rats ont, pour certains, reçu des menaces de mort ou, au mieux, n'ont pu publier leurs résultats.
A moins que leurs budgets aient été coupés, considérant que les résultats de leurs études n'étaient pas ceux attendus.

36.

06 Avr. 2011

www.ServicePublic.FR

http://www.service-public.fr/actualites/001998.h[...]

Affichage obligatoire du rayonnement électromagnétique des téléphones mobiles
A compter du 15 avril 2011, les consommateurs doivent être informés du niveau d’exposition aux champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles.
 
L’affichage de la valeur du Débit d’absorption spécifique (DAS) qui correspond à la dose d’énergie absorbée par le corps lors de l’exposition aux radiofréquences devient en effet obligatoire sur tous les lieux de vente mais aussi sur toute publicité. La valeur du DAS est exprimée en watts par kilogramme.
La réglementation française impose que le DAS ne dépasse pas 2 watts par kilogramme.
 
Un décret et un arrêté ont été publiés en ce sens au Journal officiel du 14 octobre 2010.
 
Note : nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de l'avis de Demain Conseils sur l'utilité très controversée du DAS pour évaluer le niveau de nocivité d'un téléphone portable [ http://www.demain-conseils.com/progs/mesures.php ] Lire la suite...

37.

29 Mars 2011

Réglementation Environnement

http://www.reglementation-environnement.com/2608[...]

La jurisprudence sur les antennes relais au 29 mars 2011
En 2009, la Cour d’Appel de Versailles (04 février 2009), confirmant un jugement du Tribunal de Grande Instance de Nanterre, considère que l’exposition à la simple éventualité d’un danger constitue un trouble de voisinage et prend également en considération le principe de précaution pour condamner l’opérateur à des dommages et intérêts.
La voie est donc ouverte et depuis lors, les condamnations des opérateurs soit à verser des dommages et intérêts soit à démonter leurs antennes relais ne cessent de tomber.
 
Il faut notamment citer le jugement du Tribunal de Grande Instance de CARPENTRAS du 16 février 2009 et l’ordonnance rendue le 05 mars 2009 par le Juge des référés près le Tribunal de Grande Instance d’Angers.
 
En résumé, le raisonnement des juges s’effectue en deux temps :
D’une part, les juges civils considèrent [...] que l’exposition des voisins à un risque certain contre leur gré constitue un trouble du voisinage.
Pour la Cour d’Appel de Versailles, le principe de précaution est perçu comme une cause exonératoire de responsabilité pour l’opérateur de téléphonie.
Cela signifie que l’opérateur aurait pu s’exonérer de sa responsabilité si il avait démontré avoir respecté des mesures de précaution.
La Cour d’appel attendait de l’opérateur qu’il apporte la preuve d’un comportement encore plus précautionneux que le strict respect de la réglementation en vigueur.

Lire la suite...

38.

17 Mars 2011

Midi Libre

http://www.midilibre.com/articles/2011/03/17/VIL[...]

Téléphones portables : pas que des 'on-dit'
Sans surprise, la source majeure de pollution électromagnétique au quotidien est le fameux 'mobile', devant le téléphone sans fil, la plaque électrique à induction, le four à micro-ondes, le radio réveil sur secteur… Loin devant les bornes wi-fi, accusées de tous les maux. Car beaucoup de rumeurs entourent la propagation et le niveau de dangerosité des ondes électromagnétiques. Beaucoup d'études, financées par l'industrie, ont nié le problème de santé publique.
 
Aujourd'hui, les effets nocifs des ondes électromagnétiques sont avérés.
 
[...] l'usage intensif d'un téléphone portable ou sans fil, après 10 ans d'utilisation - parfois moins - augmente le risque de tumeurs du cerveau et des glandes salivaires. Qu'il s'agisse de champ électromagnétique basse fréquence (électroménager) ou très haute fréquence (communication 'sans fil'), deux paramètres jouent : durée d'exposition et proximité.

Lire la suite...

39.

11 Mars 2011

Sud Ouest

http://www.sudouest.fr/2011/03/11/telephonie-et-[...]

Téléphonie et cancer
Le professeur Belpomme a tenu à s'adresser aux plus jeunes : le cancérologue reconnaît qu'il s'agit d'« un sujet lourd quand on est, comme vous, au début de sa vie, mais la maladie touche de plus en plus les jeunes (+1 % de cas chaque année) [...] »
 
« Les dernières études de l'OMS sont très alarmantes, insiste le professeur Belpomme devant un public qui vit le téléphone collé à l'oreille : « au-delà de 20 minutes d'utilisation par jour et de six minutes de conversation, vous multipliez les risques d'avoir un cancer du cerveau par cinq ou d'avoir la maladie d'Alzheimer à 35 ans. »
 
Les espoirs de continuer à vivre comme si de rien n'était sont bien minces : « pas de portable avant 12 ans, pas de portable pour les femmes enceintes, une utilisation systématique du haut-parleur, recommande le professeur Belpomme. Quand un bateau coule, on sauve les femmes et les enfants d'abord. C'est pareil aujourd'hui. » Lire la suite...

40.

28 Fév. 2011

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/tene[...]

Tenez-vous loin des ampoules à basse consommation
Ecologiques, les ampoules à basse consommation et dont la durée de vie oscille entre 6000 et 10000 heures n’en sont pas moins sans risque.
Comme les téléphones portables ou les micro-ondes, les ampoules fluocompactes émettent des ondes électromagnétiques. Cela est dû au système électronique permettant d’amorcer l’ampoule.
« Il s’agit de doses assez faibles mais, comme le signale le rapport de l’Ademe de juin 2010, il vaut mieux se tenir à une distance minimale de 30 cm en cas d’exposition prolongée. Dix minutes, ça va, mais plusieurs heures, ça n’est pas recommandé », préconise Jean-Philippe Cicurel, secrétaire général de la CSC. « A moins de 30 cm, selon une étude suisse qui a justifié que le ministère de la santé de ce pays préconise une distance minimale, on a pu mesurer à certains moments des niveaux d’ondes allant jusqu’à 400 volts par mètre[...]
On peut aussi noter des picotements et de légers maux de tête chez les gens sensibles. »
Le bon fonctionnement des implants auditifs ou cardiaques peuvent être perturbés par les ondes électromagnétiques. Lire la suite...

41.

24 Fév. 2011

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/sante/2011/02/23/01004-20[...]

Utiliser un téléphone portable «active» le cerveau
Les téléphones portables suscitent bon nombre d'inquiétudes chez les utilisateurs. Jusqu'à présent, les questions ayant trait à leur implication dans l'apparition de tumeurs cérébrales ont fait l'objet de réponses contradictoires de la part des scientifiques. Si certaines études concluent à l'existence d'un lien de cause à effet, d'autres démontrent exactement l'inverse.
 
Des chercheurs américains ont mené une étude dont les résultats viennent d'être publiés dans le prestigieux Journal of the American Medical Association (JAMA).
Il en ressort que le simple fait de coller un téléphone portable à l'oreille augmente significativement l'activité du cerveau. [...] cette étude est une nouvelle pierre montrant que les mobiles ont des effets importants sur l'activité du cerveau.

Lire la suite...

42.

23 Fév. 2011

TF1

http://lci.tf1.fr/science/sante/ampoules-a-basse[...]

Ampoules à basse consommation : la prudence est de mise
Nocivité du mercure, champ électromagnétique potentiellement dangereux : les ampoules de nouvelle génération devraient être choisies et utilisées avec précaution, conseille la CSC.
Leur éventuelle nocivité fait débat en termes de teneur en mercure et de niveau d'émission d'ondes électromagnétiques.
 
"En l'état actuel des connaissances", la Commission conseille aux consommateurs de "privilégier l'achat de lampes affichant les quantités de mercure les plus faibles possibles".
"En cas de bris" d'une de ces lampes, elle recommande de ventiler longuement la pièce et de la quitter, puis de ramasser les débris soigneusement avec des gants et du papier absorbant et de les placer dans des sacs en plastique. Et, surtout, de ne pas utiliser l'aspirateur, "qui contribue à mettre en suspension dans l'air des particules de mercure". La Commission de sécurité des consommateurs (CSC) conseille également de se tenir à une distance minimale de 30 cm d'une lampe de ce type en cas d'exposition prolongée. Lire la suite...

43.

22 Fév. 2011

maville.com

http://www.laseyne.maville.com/actu/actudet_-Ant[...]

Antennes relais : ma maison perd de sa valeur !
«Au début, on n'y faisait pas trop attention, mais au bout de quelques années, nous avons discuté entre voisins de nos symptômes et on s'est aperçu que nous ressentions, tous, la même chose : des migraines, des vertiges ou des insomnies », raconte Serge Noël qui habite chemin de Chateaubanne, à la Colle d'Artaud. Il ajoute : « On s'aperçoit aussi que, dès qu'on s'éloigne de chez nous, ça va mieux. » La cause de ces maux ? « Au-dessus de nos maisons, sur le château d'eau, sont installés sept antennes relais et cinq faisceaux hertziens qui diffusent les ondes de téléphonie mobile ».
 
Les doutes sur l'origine de leurs symptômes se sont transformés en quasi-certitude avec les relevés du champ électromagnétique [...]
 
« Ma maison perd de sa valeur »
 
Colette Wolf, autre voisine qui ressent « des migraines dès qu'elle rentre » chez elle, souhaite même déménager.
« J'ai contacté un agent immobilier pour faire une estimation de ma maison. Mais dès qu'il a aperçu les antennes, il m'a dit que je ne pourrai pas vendre plus de 400 000 euros alors que ma maison en vaudrait 500 000 sans les antennes ».
Conscients qu'il sera difficile de faire enlever ces émetteurs, les riverains demandent surtout « qu'on en diminue l'intensité ». Lire la suite...

44.

08 Fév. 2011

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/ante[...]

Entre 400 et 600 fois les seuils recommandés !
Antennes relais : des niveaux d'exposition inférieurs à ceux fixés par la réglementation nationale
Les niveaux d'exposition aux ondes électromagnétiques émises par les antennes relais de téléphonie mobile seraient nettement inférieurs à ceux établis par la réglementation française, selon les premiers résultats des travaux de modélisation et de mesure de l'exposition, communiqués par le ministère de l'Ecologie, mardi 8 février. Menée sur six communes pilotes, cette phase d'expérimentation fait état d'un niveau d'exposition médian inférieur à 0,3 Volts par mètre.
 
médian... et non pas maximal ! Nuance de taille !
 
Ces résultats révèlent des niveaux d'exposition beaucoup plus élevés, soit 12 Volts par mètre dans le 14e arrondissement de Paris ou encore 15,4 Volts par mètre à Courbevoie (Hauts-de-Seine)..
 
ce qui correspond respectivement à 387 et 640mW/m², soit entre 400 et 600 fois les seuils recommandés par la communauté scientifique ! Lire la suite...

45.

12 Jan. 2011

Le Quotidien

http://www.lequotidien.lu/politique-et-societe/1[...]

Les ondes de la discorde
Télévision, téléphone, box wi-fi et lignes à haute tension... On baigne dans un environnement bombardé d'ondes électromagnétiques. Une pollution bien réelle, même si les scientifiques n'arrivent toujours pas à s'entendre sur leur nocivité.
 
Antennes relais : et si l'on nous mentait?» «Le téléphone portable est comme un micro-ondes... sans porte» «Il n'existe aucune preuve scientifique du danger du wi-fi»... La toile regorge d'articles plus ou moins sérieux sur le sujet.
Rien d'étonnant. Deux milliards d'internautes, cinq milliards d'abonnés au téléphone mobile, la fée électricité pour quatre terriens sur cinq et des satellites pour tous : difficile de ne pas se sentir visé par le débat sur la «pollution électromagnétique».
 
Qu'attendent les scientifiques pour prouver enfin, par A+B, le danger ou l'innocuité des antennes relais, téléphones portables, lignes à haute tension et autres pourvoyeurs d'ondes? Malheureusement, il n'existe toujours pas de consensus en la matière.
 
Bref, beaucoup dénoncent un débat biaisé, entre le discours des alarmistes qui annoncent une catastrophe sanitaire comparable à celles de l'amiante ou du plomb et celui des lobbystes prêts à tout pour vendre des technologies «inoffensives».
Lire la suite...

46.

05 Jan. 2011

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/01/[...]

Un test pour baisser la puissance des antennes
Peut-on réduire l'exposition aux ondes émises par les antennes-relais de téléphonie mobile sans nuire à la qualité du réseau? La réponse, très attendue, sera connue d'ici quelques mois. Après des mois de tâtonnements, l'expérimentation d'une baisse des émissions est en effet sur les rails.
 
Six communes, correspondant à des situations géographiques diverses, ont été retenues. Elles devraient être dix-sept à terme.
«L'idée est d'étudier toutes les configurations de propagation des ondes», précise-t-on au ministère.
Le quartier d'affaires de Courbevoie, qui abrite les sièges sociaux de grandes entreprises, mais aussi de nombreux logements, a été sélectionné en raison de sa très forte densité. Un centre-ville haussmannien -le XIVe arrondissement de Paris- et un quartier résidentiel moderne, à Grenoble, font aussi partie des sites pilotes. Dans le Puy-de-Dôme, Thiers représentera une ville pavillonnaire de 13.000 habitants au relief accidenté. Le village alsacien de Kruth, situé dans une vallée du massif des Vosges, et Grand-Champ serviront, enfin, de modèles pour le monde rural.

Lire la suite...

47.

29 Déc. 2010

Le Telegramme

http://lorient.letelegramme.com/local/morbihan/l[...]

Ces ondes qui fâchent...
Electrohypersensibilité (EHS), ou Syndrome d'Intolérance aux Champs Électromagnétiques (SICEM): deux sigles abscons derrière lesquels se cache une réalité souvent très difficile à vivre pour les personnes qui en souffrent. «Quand vous en parlez on vous prend pour une dingue,» résume, avec une moue agacée Gaëlle Mansuy-Caro, une habitante de Larmor-Plage qui se bat depuis plusieurs années pour faire reconnaître le danger que peuvent représenter pour l'être humain les ondes magnétiques.
 
Dans sa ligne de mire, le château d'eau de Larmor-Plage, situé dans le quartier de Kervaugam et hérissé d'antennes et émetteurs pour la téléphonie, la Wi-Fi et la radio. Elle accuse les ondes émises d'être responsables des pathologies qui ont empoisonné sa vie et celle de ces deux petites filles pendant deux ans, jusqu'à ce qu'elle se décide à quitter la maison qu'elle a investie en 2005, à 350 mètres du château d'eau.
[ ... ]
Petit à petit ma fille aînée alors âgée de 2 ans a enchaîné les maladies. Toutes les nuits, elle se plaignait de maux de tête, d'oreilles et gémissait. Elle a commencé à faire des fièvres inexpliquées pendant la nuit. Mon médecin n'y comprenait rien. Dans le même temps, j'ai commencé à faire des malaises nocturnes. On a suspecté un cancer de l'intestin. Ma deuxième fille, née en 2006, s'est mise à vomir régulièrement.
[ ... ]
Le déclic a lieu en 2008. «J'ai appris que d'autres enfants dans le quartier dormaient mal, qu'une dame qui habitait là depuis neuf ans avait déclaré une leucémie. Je me suis rendu compte que je n'étais pas toute seule à avoir des symptômes. J'ai fait des recoupements. À chaque fois que je jardinais, dans la nuit j'étais malade.»
Et si les responsables étaient les ondes émises par les antennes installées sur le château d'eau ? Lire la suite...

48.

16 Déc. 2010

Guerir.org

http://www.guerir.org/magazine/onde-electromagne[...]

Les enfants du téléphone portable ont des problèmes de comportement
Les enfants exposés à des téléphones portables, avant et après la naissance, sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes de comportement, d'après une étude menée en Californie et au Danemark.
Une nouvelle étude, publiée le 6 décembre 2010, suggère un lien possible entre les ondes électromagnétiques émises par les téléphones et les problèmes de comportement des enfants.
 
Les chercheurs américains et danois ont utilisé les données de 28 745 enfants inscrits dans la Danish National Birth Cohort (DNBC), qui suit la santé de 100.000 enfants danois nés entre 1996 et 2002, ainsi que la santé de leurs mères. Ils publient leur résultats dans le Journal of Epidemiology and Community Health du 7 décembre 2010.
 
La méthodologie suivie permettait d'identifier les problèmes émotionnels, d'inattention ou d'hyperactivité ou les problèmes sociaux récurrents avec d'autres enfants.
 
Les enfants exposés aux téléphones à la fois avant et après la naissance étaient de 50 % plus susceptibles d'afficher des problèmes de comportement. Lire la suite...

49.

08 Déc. 2010

L'Indépendant

http://www.lindependant.com/articles/2010-12-08/[...]

Docteur Pierre Le Ruz, expert en rayonnement électromagnétique
Le COMOP (comité opérationnel chargé des modélisations et des expérimentations concernant l'exposition et la concertation en matière de téléphonie mobile) préconise un seuil de 0,6 V/m. On sait qu'il existe certains dangers.
 
Pour les téléphones mobiles par exemple, il est vivement conseillé d'utiliser un kit main libre afin d'éloigner le téléphone de l'oreille. De même, une loi de juillet 2010 interdit l'utilisation de téléphones portables au sein des écoles maternelles, primaires et collèges. Une autre interdit aux opérateurs de faire de la publicité à destination des enfants.
[...]

Quels sont les risques pour la santé ?
Le syndrome des micro-ondes (maux de tête, agressivité...) a été décelé chez des patients qui travaillaient sur des radars dans l'armée. Il faut savoir que l'armée a abandonné ce type de fréquence vers 1999. Fréquence qui a été récupérée par la téléphonie mobile. Un rapport de l'AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) conclut des effets inquiétants notamment sur les cellules. Lire la suite...

50.

30 Nov. 2010

CHALLENGES

http://www.challenges.fr/actualites/politique_ec[...]

Antennes relais : la mairie de Paris pointée du doigt
Le manque de transparence de la mairie de Paris sur le sujet sensible des antennes relais a été dénoncé par les associations Agir pour l'environnement et Priartem lundi 29 novembre, après qu'elle a annulé à deux reprises la tenue d'une commission municipale sur le sujet.
"Pour la deuxième fois consécutive à quelques semaines d'intervalles, la mairie de Paris vient d'annuler, quelques heures avant sa tenue, la réunion de la commission municipale parisienne sur la téléphonie mobile", ont dénoncé les deux associations dans un communiqué commun.
 
Le communiqué rappelle qu'"aucune réunion de la commission" ne s'est tenue depuis un an" et estime qu'il n'y a "aucune transparence sur les conditions de renégociation de la charte qui arrive à échéance fin décembre". Lire la suite...

51.

27 Nov. 2010

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/environnement/quand-le-[...]

Quand le portable est comparé à l’amiante
DEMAIN Conseils une nouvelle fois sollicité par Le Parisien ! (crédit photographique)
Quand les militants anti-ondes estiment notre exposition aux champs électromagnétiques aussi dangereuse que celle subie en leur temps par les victimes de l’amiante, on les regarde avec circonspection. Mais quand l’une des plus grosses compagnies de réassurance mondiale, spécialiste des risques majeurs, fait elle-même le parallèle, on tend l’oreille.
Dans un rapport rendu public en novembre, mais resté discret, la Lloyd’s de Londres s’intéresse aux risques sanitaires à long terme des téléphones mobiles et affirme que la comparaison avec l’amiante est « évidente ». « S’il est prouvé que les champs électromagnétiques provoquent le cancer, les conséquences sanitaires ne devraient apparaître que plusieurs années après l’exposition », souligne la Lloyd’s, qui a confié la rédaction de ce rapport à ses spécialistes des « risques émergents ».
« Le danger avec les champs électromagnétiques, comme avec l’amiante, est que le risque est sous-estimé. Or, ce risque pourrait croître de façon exponentielle et durer plusieurs années. » Lire la suite...

52.

24 Nov. 2010

La Voix du Nord

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Hazebrouck/ac[...]

un projet d'antenne relais dans le clocher
Ces riverains se disent surtout inquiets pour leur santé et pour celle des enfants scolarisés à l'école de l'Alloeu. Ils s'appuient sur l'exemple du village de Ruitz, dans le Pas-de-Calais, où SFR a débranché une antenne proche d'une école par précaution après le décès de deux fillettes d'une tumeur au cerveau. « C'est la technique et le pognon contre la salubrité publique », dénonce Jean Coupet.
Serge Meley, de Sade Telecom, maître d'oeuvre pour le compte d'Orange, a tenté de les rassurer sur ce point, lundi, évoquant « des peurs collectives injustifiées ». « L'antenne est à trente-deux mètres de haut. Pour celui qui habite à quarante mètres, pour celui qui est au pied ou pour celui qui est dans l'église, il n'y a aucun risque. Toutes les études tendent à montrer que les antennes sont inoffensives. Le but d'Orange n'est pas de tuer ses clients. » En face, les riverains invoquent le « principe de précaution ».
Aujourd'hui, le seul à pouvoir encore s'opposer à l'installation de cette antenne est l'évêque du diocèse de Lille.
En effet, l'évêché, en tant qu'affectataire de l'église, a son mot à dire dans l'implantation de l'antenne : sans son accord, impossible de mettre une antenne dans une église. Lire la suite...

53.

17 Nov. 2010

MidiLibre.com

http://www.midilibre.com/articles/2010/11/17/VIL[...]

L'opposant à l'antenne relais est décédé
Cet Anglais avait fait la Une des journaux en 2004 avec des actions spectaculaires visant d'abord à empêcher l'installation, puis à saboter l'alimentation électrique du relais installé par Orange. Il était venu s'installer à Saint-Papoul, fuyant justement l'Angleterre et la région de Cambridge où il ne supportait plus « l'irradiation des hautes fréquences artificielles micro-ondes issues de la nouvelle pollution environnementale des antennes relais ».
 
Ses enfants auraient commencé à souffrir de migraines chroniques et ses médecins lui auraient alors conseillé de fuir au plus vite, dans un environnement moins pollué... [...] jusqu'au jour où la commune, dont les habitants se plaignent depuis des années de ne pas disposer d'assez de réseau téléphone, décide de faire installer une antenne relais. Lire la suite...

54.

18 Oct. 2010

Le Point

http://www.lepoint.fr/economie/une-mesurette-pou[...]

Prévenir les dangers des ondes électromagnétiques
Face aux angoisses provoquées par l'impact du téléphone mobile sur la santé - objet récurrent de débats et d'actions en justice - les ministères de la Santé et de l'Environnement font ce qu'ils peuvent pour rassurer les consommateurs. C'est à dire peu.
 
[Le] décret du 12 octobre, à partir d'avril 2011, obligera les vendeurs de mobiles à afficher le niveau de rayonnement électromagnétique - ou débit d'absorption spécifique (DAS), de son nom scientifique - des appareils, sur les lieux de vente mais aussi dans toutes les publicités.
 
En réalité, pour beaucoup de consommateurs, le DAS, autrement dit la quantité d'énergie absorbée par le cerveau d'un utilisateur de téléphone, n'évoque rien. Lire la suite...

55.

28 Sept. 2010

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/09/28/970[...]

Paris: les antennes relais Free autorisées
Le Conseil de Paris a voté aujourd'hui en faveur de l'arrivée des antennes relais de l'opérateur Free sur les toits de la capitale, malgré une vive opposition des Verts qui ont regretté "une implantation contre les citoyens".
 
Sur 163 conseillers, 84 élus ont voté pour, 9 ont voté contre, 37 se sont abstenus et un n'a pas pris part au vote. Le mot d'ordre à l'UMP était l'abstention et les 9 élus du groupe des Verts y étaient opposés.
 
En janvier dernier, Free est devenu le quatrième opérateur de téléphonie mobile en obtenant sa licence de l'Etat, après Bouygues, SFR et Orange.
 
"On est dans un flou juridique réel", a dénoncé Denis Baupin, adjoint Vert chargé de l'environnement. "Nous, élus de terrain, nous retrouvons à devoir essayer de gérer une situation où près de 300 antennes supplémentaires vont arriver sur le territoire parisien", a-t-il déploré. Lire la suite...

56.

16 Sept. 2010

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/villejuif-94800/les-ant[...]

Les antennes-relais font débat
Il paraît qu’on peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Le débat sur les antennes-relais au Kremlin-Bicêtre en est une illustration. [...] Vingt-quatre relevés ont été effectués entre mai et juin.
En moyenne, ces mesures ont décelé une intensité de champ magnétique souvent inférieure à 1 volt par mètre. Des chiffres que l’on retrouve dans les villes voisines d’Ivry ou de Villejuif, loin des 41 V/m fatidiques, fixés par un décret de 2002.
 
« Les valeurs limites fixées par la loi datent de plus de huit ans. A cette époque nous ne savions rien sur la nocivité des ondes, rétorque Marc Arazi, médecin, membre de l’association Priartém et collaborateur du Grenelle des ondes. Ces valeurs limites sont inatteignables! »
Les associations s’appuient, elles, sur des travaux scientifiques qui préconisent de ne pas dépasser 0,6 V/m. Dans certains secteurs, comme la rue Bergognié, la rue Marcel-Sembat et la rue de Verdun, les taux varient entre 2,5 V/m et 4 V/m. Lire la suite...

57.

10 Sept. 2010

METRO

Pour elle, le bonheur est loin des ondes
"En 2007, j'ai commencé à avoir des des problèmes de concentration. J'avais des maux de tête et des douleurs musculaires. Je n'arrivais même plus à conduire". Cette accompagnatrice est tellement mal en point que son employeur la licencie en 2007.
Pourtant Béatrice ne comprend pas ce qui lui arrive :
"Un soir où j'ai été prise d'une grave crise, je suis allée aux urgences [...] on m'a donné une petite pilule rose et priée d'aller voir un psychiatre."
 
Depuis quelques années, le nombre l'électro-hypersensibles connait une hausse exponentielle.
Dans les années 80, vous aviez l'équivalent de 1 gramme d'ondes au-dessus de votre tête. Trente ans plus tard, on a multiplié par 1 milliard les champs électro-magnétiques en ville.
Source : Alexandre ZALEWSKI - Metro

58.

26 Août 2010

20minutes.fr

http://www.20minutes.fr/article/589967/sciences-[...]

23 morts en voiture dans l'Ain: une explication électromagnétique?
Sur un chemin de 300 mètres légèrement courbé de la départementale 1075, pour aller du Pont-d’Ain jusqu’à Bourg (Ain), 23 personnes sont mortes en dix ans. Ce lieu-dit du Genetais reste un mystère.
 
Pour le maire de la commune concernée, Saint-Martin-du-Mont, il est certain que ce sont des ondes électromagnétiques provenant du pipeline, installé non loin de là, qui provoquent ces accidents.
 
«Nous ne pouvons plus parler de fatalité ou de coïncidence dans la mesure où de nombreux accidents demeurent inexpliqués. Dans ce secteur particulier, on parle de perte de contrôle, de trou noir, d’absence momentanée, mais rarement d'explications claires. Les gens se tuent, ou tuent en ligne droite, en venant soit de Bourg, soit de Pont-d'Ain, toujours dans l'emprise de sécurité du pipeline», raconte-t-il dans le Progrès daté de mercredi.
Le dernier accident en date est survenu le dimanche 1er août. Une voiture a percuté deux cyclistes, les tuant sur le coup. Lire la suite...

59.

14 Août 2010

La Voix du Nord

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Maubeuge/actu[...]

Montplaisir : une antenne relais jugée un peu trop proche des habitations
Cette antenne, Francesca Barrios lui impute désormais des problèmes « de maux de tête, de concentration, des trous de mémoire ». Son nouveau cheval de bataille est la nocivité de cette antenne relais installée directement derrière chez elle. À la maison, ce serait sa fille de 13 ans qui souffre le plus, « et se plaint de maux de tête phénoménaux ».
Régulièrement, des citoyens inquiets pour leur santé s'alarment d'une trop grande proximité avec des antennes relais.
Dans le cas de Francesca, des mesures ont d'ailleurs été effectuées, et celles-ci n'excèdent pas le seuil autorisé, concède-t-elle.
« En ce qui concerne les champs éléctromagnétiques, ce sont des normes européennes qui régissent l'ensemble des émissions radios », assure Pascal Demoulliez, responsable des relations avec les collectivités locales à la direction régionale du Nord - Pas-de-Calais pour France Telecom. Lire la suite...

60.

07 Août 2010

Midi Libre

http://www.midilibre.com/articles/2010/08/07/BEZ[...]

Beziers. Antennes relais...
Avenue Pierre Verdier, Lucien Castelli et son épouse Ghislaine habitent au dernier étage d'un petit immeuble. Un appartement, très grand et très agréable, avec une superbe terrasse. Un appartement qui est devenu invivable et invendable pour cause de trop grande proximité avec des antennes relais.
Wasyl Lapszynski est professeur de génie électrique à la retraite et conseiller technique de la coordination biterroise pour une téléphonie mobile respectueuse de la santé publique. Hier après-midi, il a effectué quelques relevés dans le logement avec ses mesureurs d'ondes électromagnétiques.
Du côté des antennes relais de La Grangette, zone fortement irradiée, on arrive à 3,69 volts par mètre [ soit... 35 fois trop, en mW/m² ]. La norme sanitaire européenne est de 0,6 mais celle de la France est de 61. Ce qui est beaucoup trop selon les associations qui se battent contre ce taux.
« C'est venu petit à petit » , explique le propriétaire, « mais aujourd'hui les acouphènes, c'est insupportable, et j'ai eu des vertiges » . De manière étrange, dès qu'il sort de chez lui, monsieur n'est plus incommodé. Lire la suite...

61.

29 Juil. 2010

Nice Matin

Cannes : la ville sera pilote pour tester la baisse de puissance des antennes
TELEPHONIE MOBILE - seule commune de la région Paca sélectionnée, la cité des festivals a déjà choisi son secteur d'expérimentation et attend le calendrier prévisionnel
Fin 2009, sur 238 communes candidates en France, seize ont été retenues pour être villes pilotes d'une expérimentation qui vise à diminuer la puissance des irradiations émises par les antennes-relais de téléphonie mobile.
Parmi elles, une seule a été sélectionnée pour toute la région Paca : Cannes.
L'expérimentation doit se dérouler en trois phases :
1 - Etat des lieux : un modèle numérique 3D sera réalisé, les antennes-relais présentes dans la zone y seront positionnées avec leurs caractéristiques. La propagation des ondes émises par ces antennes sera simulé dans cet environnement virtuel.
2 - Simulation : la puissance des antennes sera alors progressivement diminuée jusqu'à respecter un ou plusieurs seuils d'exposition maximum défini par l'Etat.
3 - Expérimentation terrain : les résultats des simulations permettront de passer à une phase de tests et de mesures grandeur nature en accord avec les opérateurs et la ville.>".
 
Attention ! les seuils officiels sont au moins 100 fois supérieurs aux préconisations scientifiques !

62.

24 Juin 2010

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/cham[...]

Champ électromagnétique : plus de cent ampoules basse consommation...
100 références de lampes fluorescentes compactes (LFC), dont certaines des marques Osram, Philips ou encore Megaman, sont conformes à la réglementation concernant l'exposition humaine aux champs électromagnétiques.
Tels sont les résultats du rapport "Mesures de l'exposition humaine des champs électromagnétiques émis par les lampes fluorescentes compactes", publié ce jeudi 24 juin par l'Ademe.
 
Après toute une batterie de tests techniques, avec une exposition à 30 centimètres de la lampe, avec ou sans abat-jour pour certaines références, les résultats ont permis de déterminer qu'en moyenne "la valeur efficace du champ électrique dans la bande de fréquences [10 kHz - 300 kHz] dans la direction maximale d'émission à une distance de 30 cm vaut 15.2 V/m, soit 17.4% de la valeur limite d'exposition".
 
Faux ! 15.2 V/m correspond à déjà plus de 25 fois les 0,6 V/m recommandés par la communauté scientifique, ou environ... 600 fois les 1 mW/m² tolérés.
De plus, cela reviendrait à dire que l'on admettrait (15.2 / 17.4) x 100 soit... 87,35 V/m comme "valeur limite d'exposition" ? Délirant !

 
Conformes peut-être, mais certainement pas recommandables ! Lire la suite...

63.

17 Juin 2010

Techniques de l'Ingénieur

http://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/mes[...]

Une plate-forme d'études électromagnétiques au service du développement durable
Les champs électromagnétiques résultant du développement croissant des applications radiofréquences ne cessent d’augmenter dans notre environnement. Il y a 20 ans déjà, on parlait d’un accroissement de 3 dB/ an du niveau de « pollution » électromagnétique, soit un doublement chaque année de la pollution électromagnétique présente dans notre environnement !
 
A l’intérieur du bâtiment comme en milieu urbain, d’autres sources de champs électromagnétiques viennent contribuer à cet environnement électromagnétique, parmi lesquelles les appareils électriques domestiques (électroménager, multimédia, etc.) ou les équipements urbains d’éclairage.
 
Les radiofréquences et les champs électromagnétiques sont aujourd’hui au cœur des débats car on peut s’interroger sur le niveau actuel des champs électromagnétique et les effets concomitants de cet environnement électromagnétique, tant sur les personnes que sur la faune et les objets.
 
Pour cela, la maîtrise des radiofréquences, et plus généralement des champs électromagnétiques, doit être envisagée au plus près de leur contexte d’application. C’est là l’objectif de la plate-forme d’études électromagnétiques PHELINE qui vient d’être inaugurée à Saint-Martin d’Hères... Lire la suite...

64.

14 Juin 2010

Le Nouvel Obs.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe[...]

Les ondes de portable et de wifi dangereuses pour les rats
Une étude de l'université catholique de Louvain montre que le taux de mortalité des rats de laboratoire double lorsqu'ils sont exposés aux ondes des téléphones portables et aux réseaux wifi.
 
Le taux de mortalité de trois groupes de rats soumis pendant 18 mois à trois niveaux d'expositions électromagnétiques utilisées dans les technologies mobiles s'est élevé à 60%, contre 29% dans un groupe de rats "épargnés", selon l'étude belge, qui constitue la thèse de doctorat en sciences appliquées défendue lundi à l'UCL par Dirk Adang.
 
Dérèglement du système immunitaire
 
Un résultat qualifié "d'inquiétant" par Le Soir, qui souligne que le rat "partage 90% de son patrimoine génétique avec l'homme".
Lire la suite...

65.

28 Mai 2010

La Dépêche

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/28/84405[...]

Rignac. Ces ondes qui menacent
Oui, les risques occasionnés par la téléphonie mobile, les antennes relais ou encore les micro-ondes sont réels pour les biens et les personnes. Le professeur Pierre Le Ruz, membre du centre de recherches et d'informations sur les rayonnements électromagnétiques, présenté par le Conseil de l'Europe comme un professeur hors classe, venu spécialement de Rennes, a mis en garde, mardi 25 mai, à l'espace André-Jarlan de Rignac, un public d'environ 250 personnes parmi lequel on a surtout noté l'absence totale de responsables politiques.
 
Pour lui, tous les méfaits sont connus depuis plus de 20 ans : « Ils disent que ce n'est pas vrai, mais ils se foutent de nous, ils sont dans le mensonge total ».
Parmi les exemples qu'il a cités, Pierre Le Ruz a été précis quand il a parlé du danger des parties génitales de l'homme avec le portable dans la poche du pantalon, des ovaires de la femme devant les plaques à induction de la cuisine, des dangers des téléphones sans fil [...] Lire la suite...

66.

28 Mai 2010

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/05/[...]

Lignes à haute tension : les enfants à protéger en priorité
le sénateur PS Daniel Raoul, souhaite éviter que les enfants vivent à proximité des lignes à haute tension.
 
75% des Européens considèrent que les lignes à haute tension (THT) peuvent affecter leur santé selon un Eurobaromètre publié en 2007.
[...]
Si aucun lien de causalité n'a été établi, quelques cas de leucémies sont en effet recensés chez les enfants fortement exposés aux champs électromagnétiques.
 
Enfin, il est question de recenser de nouveau le nombre de personnes dont le taux d'exposition continu aux champs électromagnétiques est supérieur au seuil toléré. Une étude de RTE montre que 375 000 personnes seraient concernées en France.
Mais le chiffre avait été obtenu grâce à une extrapolation tirée des cas identifiés dans le seul département de la Côte d'Or, « ce qui ne suffit pas pour avoir une vue sur l'ensemble du territoire », a-t-il conclu. Lire la suite...

67.

18 Mai 2010

Viva Presse

http://www.viva.presse.fr/Mobiles-et-cancers-les[...]

Mobiles et cancers : les associations dénoncent les tentatives de « minimiser des résultats qui gênent »
Priartem – Pour une réglementation des implantations d’antennes relais – souligne qu’il aura fallu attendre dix ans pour voir publier « des résultats partiels annoncés, au départ pour la fin de l’année 2003 ». Un délai dont le sens est clair pour l’association : les pressions du lobby des opérateurs pour « minimiser des résultats qui gênent ».
Priartem affirme disposer d’informations sur un compromis passé entre les membres du « Groupe Interphone » pour conclure à « l’impossibilité de conclure ».

L’association conclut qu’en bottant ainsi en touche, le rapport final masque la réalité même des résultats : « l’utilisation durable et intensive du portable accroît très significativement les risques de gliome et, dans une moindre mesure, les risques de méningiome ».
Un risque d’autant plus minoré que les données datent de 2000 et que l’usage des mobiles s’est depuis considérablement étendu.
 
Agir pour l’environnement et Priartem signalent un autre biais tendant à minorer les résultats : la population suivie était composée d’adultes quand ce sont les adolescents qui sont les plus gros usagers des mobiles.
Ce qui conduit les deux associations a demander des mesures réglementaires de protection des populations les plus fragiles et des adolescents.
 
Enfin, l’association Robin des toits insiste : les chiffres publiés confirme les travaux précédents. Les utilisateurs de téléphones mobile à raison de 30 minutes par jour et sur une durée de dix ans présentent bien un risque supérieur de 40 % de développer un cancer du cerveau. Un risque sans doute même sous évalué car le temps de latence serait de 15 à 30 ans.
Robin des toits, comme les autres associations de défense insiste : les risques « ne sont pas "possibles", "allégués" ou "supposés". Ils sont réels, et nul ne peut aujourd’hui prétendre les ignorer ». Lire la suite...

68.

18 Mai 2010

Robin des Toits

Rapport INTERPHONE
Les résultats de l’étude « Interphone », travail de recherche scientifique conduit par treize équipes de chercheurs issus de différents pays, sur les effets sur la santé du téléphone mobile, vont être rendus publics le mardi 18 Mai après plusieurs années d’attente.
 
Confirmant des travaux antérieurs, notamment ceux de l’Université d’Orebro en Suède, de plusieurs universités américaines ou du Rapport BioInitiative, cette étude montre des risques de cancer du cerveau accrus de 40 % chez les utilisateurs d’un téléphone mobile pendant une durée de 10 ans à raison d’une demi-heure d’utilisation par jour.
Le cancer se développe préférentiellement du côté de la tête correspondant à l’usage dominant du téléphone.
 
Le Pr Lennart Hardell, de l’Université d’Orebro, et M.Michael Kundi, directeur de l’Institut de Santé Environnementale de Vienne, soulignent que, pour la plupart des cancérigènes, la période de latence s’approche plutôt de 15-30 ans.
Le risque pourrait donc être encore plus grand.
De même, le Pr Hardell appelle l’attention sur le fait que l’étude n’inclut pas les enfants, chez qui cerveau et système nerveux sont plus fragiles, ni les téléphones sans fil, facteur supplémentaire de risque.

69.

12 Mai 2010

LaDépêche.FR

http://www.ladepeche.fr/article/2010/05/12/83357[...]

Tournefeuille. Projet d'antenne relais : « On a peur »
Un simple panneau apposé sur le grillage au numéro 4 de la rue Alphonse-Daudet de Tournefeuille annonce la construction d'une cheminée. Les riverains passent, s'arrêtent, lisent et poursuivent leur chemin.
« Jusqu'au jour où on a appris qu'un opérateur veut mettre une antenne relais dans cette cheminée, relate le couple Ruelle dont la maison est située juste en face de la future installation.
On ne va pas y faire passer le Père Noël ! L'antenne sera juste devant la fenêtre de notre chambre, à tout juste 10 mètres. On va être arrosés. »
 
Depuis, tout le quartier se mobilise.
Et le couple d'avouer : « On a peur. On s'est renseigné sur internet et on a trouvé un tas de risques comme Alzheimer. Certains parlent même de cancers. » Lire la suite...

70.

08 Avr. 2010

Le Populaire.fr

http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/limog[...]

Colloque international sur la compatibilité électromagnétique
Organisé à l'initiative du laboratoire XLIM de l'Université de Limoges, le 15e colloque international consacré à la compatibilité électromagnétique a débuté hier à Limoges.
 
La compatibilité électromagnétique, ça vous dit quelque chose ?
Pourtant, elle nous concerne tous au plus haut point et de plus en plus, dans un quotidien désormais envahi par l'électronique.
Il y a bien sûr la compatibilité électromagnétique liée à la polémique concernant les téléphones portables, dont on entend régulièrement parler.
 
Mais le 15e colloque international sur la compatibilité électromagnétique - CEM 2010 - qui accueille environ 250 spécialistes à Limoges, depuis hier et jusqu'à vendredi, ne s'intéresse pas à la santé mais à un domaine tout aussi important, notre sécurité.
 
Il s'agit d'une discipline qui vise à déjouer les interférences entre les systèmes électroniques qui peuvent aller du simple désagrément, comme des crépitements intempestifs dans le récepteur radio, jusqu'à la déviation d'un avion de sa trajectoire. Lire la suite...

71.

06 Avr. 2010

Le Figaro

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/06/970[...]

Doutes sur les lignes très haute tension
L'agence de sécurité sanitaire environnement et travail (Afsset), après analyse des études liant l'exposition aux champs électromagnétiques extrêmement basses fréquences et les leucémies infantiles, a estimé nécessaire d'aller plus loin et de clarifier l'effet sanitaire des lignes à très haute tension.
 
L'Afsset avait été saisie en juin 2008 par les ministères concernés d'une expertise relative aux champs électromagnétiques extrêmement basses fréquences (essentiellement les lignes à très haute tension, mais aussi les transformateurs, voies ferrées, machines à souder, fours à induction, cuves d'électrolyse....).
 
Elle suggère aussi la création d'une zone d'exclusion d'au moins 100m autour des lignes à très haute tension pour la construction de certains établissements, comme hôpitaux et écoles, et à l'inverse pour la mise en place de nouvelles lignes à proximité de ces établissements. Lire la suite...

72.

06 Avr. 2010

SantéMédecine.net

http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/1[...]

L'Afsset recommande de ne pas exposer les enfants aux champs électromagnétiques
Suite à la publication d'études mettant en évidence un lien entre exposition aux champs électromagnétiques produits par des lignes de très haute tension et leucémies infantiles, l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) conseille de ne pas installer de nouveaux établissements pour enfants près de ces lignes. Cette recommandation est valable jusqu'à la remise de nouvelles conclusions sur les effets sanitaires de ces champs électromagnétiques.

L'Afsset recommande également de ne pas aménager de nouvelles lignes de très haute tension au-dessus des établissements pour enfants tels que des écoles ou des crèches et d'informer le public sur le risque sanitaire lié à une exposition aux champs électromagnétiques "extrêmement basses fréquences".

Pour l'Agence française, il est important de favoriser la réalisation de mesures de champs électromagnétiques dans les logements des particuliers et d'encourager la mise en place d'un site web de "vulgarisation" sur le sujet. Lire la suite...

73.

12 Mars 2010

Le Parisien

http://www.leparisien.fr/societe/les-ondes-un-vr[...]

Les ondes, un vrai business
Nous baignons dans les ondes électromagnétiques à tel point que certains ont fait leur métier de les détecter et de nous en protéger.
 
Un appareil équipé d’une sorte d’antenne à la main, Frédéric Meunié déambule dans le studio parisien de Séverine Autin. L’engin crépite comme un compteur Geiger, davantage dans certaines parties de la pièce. « On se croirait dans Ghostbusters ! », commente, amusée, la jeune femme.
 
Mais contrairement au film culte des années 1980, Frédéric Meunié ne chasse pas les fantômes, mais les ondes. Il y a trois mois, cet ancien informaticien a décidé de créer Demain Conseils, une entreprise de diagnostic de l’exposition aux ondes électromagnétiques.
Un business qui explose, au point que l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a mis en place des certifications : les laboratoires reconnus sont accrédités par le Cofrac, Comité français d’accréditation. Un sésame dont ne dispose pas Frédéric Meunié… [ c'est normal, cela n'a rien d'obligatoire, Demain Conseils n'est pas un laboratoire et n'a nullement à se soumettre à une accréditation industrielle ] Lire la suite...

74.

12 Mars 2010

InformationHospitaliere.com

http://www.informationhospitaliere.com/actualite[...]

« Les ondes, un vrai business »
Le Parisien note que « nous baignons dans les ondes électromagnétiques à tel point que certains ont fait leur métier de les détecter et de nous en protéger ».
 
Le quotidien se penche sur ces entreprises de diagnostic de l’exposition aux ondes électromagnétiques, « un business qui explose ».
 
L’intensité des ondes émises par un téléphone sans fil, une plaque à induction ou encore une lampe basse consommation. Le journal s'intéresse à ces « intérieurs très exposés ».
 
Le Parisien cite Frédéric Meunié, créateur de Demain Conseils... Lire la suite...

75.

12 Mars 2010

Couleur Geek

http://www.couleurgeek.com/13449-diagnostic-onde[...]

Diagnostic ondes électromagnétiques : Devis et solutions pour se protéger
Découvrez les entreprises de diagnostic de l'exposition aux ondes électromagnétiques, comme http://www.demain-conseils.com, elles cartonnent...
 
Dans le cas testé avec Le Parisien, le chasseur d'ondes conseille de se tenir à distance des appareils les plus nocifs et conseille d'équiper les endroits où l'on reste le plus longtemps de matériaux anti-ondes. Lire la suite...

76.

26 Fév. 2010

DegroupNews

http://www.degroupnews.com/actualite/n4529-3g-mo[...]

3G : l'appel d'offres est lancé pour les deux blocs restants
Les deux blocs de fréquences 3G restants devraient trouver preneur dans quelques mois. En effet, l'ARCEP vient de lancer l'appel à candidatures pour l'attribution des blocs de 5 MHz dans la bande 2,1 GHz.
 
Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free Mobile pourront donc déposer un dossier en vue d'obtenir ces fréquences supplémentaires pour accroître leur spectre dans la bande 2,1 GHz.
 
Les candidats intéressés par un de ces deux blocs de fréquences devront déposer un dossier avant le 11 mai à 12h.
 
Une fois les dossiers étudiés, l'ARCEP attribuera ces deux blocs restants avant l'été. Par la suite, l'Autorité s'attaquera au dividende numérique, avec l'attribution de fréquences dans la bande 800 MHz ainsi qu'au très haut débit mobile (bande 2,6 GHz). Lire la suite...

77.

06 Jan. 2010

AFP

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALe[...]

Les portables font des miracles contre Alzheimer chez les souris
Université de Floride (Tampa) - Les chercheurs ont exposé près d'une centaine de souris à des ondes électromagnétiques émises par des portables une heure ou deux quotidiennement pendant sept à huit mois pour reproduire l'utilisation des téléphones portables durant plusieurs décennies chez les humains.
 
Une partie de ces rongeurs avaient été génétiquement modifiés pour développer l'équivalent d'Alzheimer et des problèmes de mémoire en vieillissant, tandis que les autres étaient normaux et ne montraient aucune prédisposition génétique à la maladie.
 
"Puisque nous avons retenu des paramètres électromagnétiques identiques aux portables que nous utilisons et testé la mémoire des souris selon des critères pouvant être comparés aux nôtres, nous pensons que les résultats de cette recherche sont très pertinents pour les humains", souligne Gary Arendash dans un entretien avec l'AFP.
 
Durant les séances avec les portables, ces chercheurs ont constaté une légère augmentation de la température dans le cerveau de ces souris. Lire la suite...

78.

25 Déc. 2009

MaxiSciences.com

http://www.maxisciences.com/antenne-relais/anten[...]

Antennes-relais : l'avis de l'Afsset contesté par trois académies
Les académies de médecine, des sciences et des technologies contestent l'avis de l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) quant à l'exposition aux ondes émises par les antennes-relais.
 
Elles soulignent également que le fait de réduire la puissance des antennes-relais et donc de les multiplier, peut augmenter dans certains cas, la puissance d'émission des téléphones portables qui doivent alors passer d'une zone de couverture à une autre. Et de rappeler que "l'exposition au téléphone portable est 100 à 100.000 fois plus élevée que celle aux antennes".
 
Réagissant à ces déclarations, le directeur général de l'Afsset Martin Guespereau a estimé que les académiciens, pour qui l'incertitude justifie de ne pas agir, souhaitent "cacher les informations qui peuvent inquiéter le public". Selon lui, "c'est une méthode très mauvaise : il faut mettre sur la table les éléments scientifiques et regarder les options que l'on a".
Lire la suite...

79.

08 Déc. 2009

Best of Micro

http://www.bestofmicro.com/actualite/27351-Bouyg[...]

Bouygues Télécom prêt à limiter la puissance de ses antennes relais
Bouygues Télécom a exposé son souhaite limiter la puissance des radiofréquences de ses antennes relais. L'opérateur mobile s'engagerait à ne pas dépasser 6 Volts par mètre dans les lieux de vie.
Rappel : les recommandations scientifiques préconisent de ne pas dépasser... 0,6 Volts par mètre...

Alors que Priartem (association pour une réglementation des implantations d'antennes relais de téléphonie mobile) met en place une opération de test à 0,6 Volts, les 6 Volts proposés par Bouygues semblent dérisoires. Contacté par nos soins, l'opérateur mobile et FAI a confirmé cette donnée en ne souhaitant pas la commenter.
Lire la suite...

80.

08 Déc. 2009

Santé Médecine

http://sante-medecine.commentcamarche.net/news/1[...]

Les téléphones portables n'entraîneraient pas de tumeur au cerveau
L'incidence des tumeurs au cerveau chez les adultes n'a pas connu de changement significatif 5 à 10 ans après la généralisation des téléphones portables, selon une étude publiée dans le Journal of the national cancer institute. Les auteurs estiment que cela pourrait signifier que les téléphones portables n'entraînent pas de risque de tumeur au cerveau.

Par ailleurs, ces auteurs estiment également que d'éventuelles tumeurs au cerveau pourraient survenir après une utilisation du téléphone portable de plus de 10 ans.

Autre interprétation possible des résultats : le risque de tumeur au cerveau sur l'ensemble de la population est trop faible pour être observé. Enfin, les chercheurs n'excluent pas que seuls certains groupes puissent être sensibles à des risques de tumeurs au cerveau.

Les chercheurs estiment que des études évaluant l'incidence des tumeurs au cerveau devraient être réalisées sur une plus longue période. Lire la suite...

81.

28 Nov. 2009

Dernières Nouvelles d'Alsace

http://www.dna.fr/articles/200911/28/strasbourg-[...]

Ondes électromagnétiques : Strasbourg sera ville-test
Strasbourg a été choisie par le ministère de l'Ecologie pour devenir une des villes-test concernant les ondes électromagnétiques.
Le comité opérationnel chargé par le ministère de l'Ecologie de départager les candidatures, a retenu, ce vendredi, celle de la Ville de Strasbourg (et quinze autres sites) parmi 238 demandes.
La lauréate bas-rhinoise, tout comme la commune de Kruth, dans le Haut-Rhin, testeront, de manière très précise, la baisse à 0,6 volts par mètre du seuil d'exposition aux ondes de la population. Lire la suite...

82.

19 Nov. 2009

NICE MATIN

http://www.nicematin.com/ra/environnement/222925[...]

Antennes relais : elles effraient toujours autant
Un riverain de l'église Saint-Georges, quartier de La Californie (Cannes), s'inquiète de la présence d'une antenne dans le clocher voisin. Des mesures ont été effectuées. « Mon voisin a des acouphènes. Parfois, la télé est toute brouillée. Je ne dors plus, je me bourre de calmants depuis six mois. Je suis sur les rotules. Je ne peux pas faire de lien officiel. Mais j'ai une suspicion...»
 
Et Michel Vachez, résidant de l'immeuble « la Pergola » à la Californie, de pointer depuis sa terrasse, le clocher de l'église Saint-Georges à une centaine de mètres.
Un banal clocher ? Apparemment.
Sauf qu'il abrite deux antennes-relais de téléphonie mobile depuis 1996. Cette année-là, l'association diocésaine de Nice, gestionnaire de l'édifice, a signé un bail avec Orange.
Puis un émetteur SFR s'est greffé sur l'église il y a deux ans. C'est seulement à ce moment-là que les résidents ont découvert la présence des émetteurs. Lire la suite...

83.

18 Nov. 2009

Le FIGARO

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/11/18/04002-2[...]

Free obtiendrait la quatrième licence le 17 décembre
Le régulateur (Arcep) devrait annoncer le 17 décembre que Free, unique candidat pour la quatrième licence de téléphone mobile, peut venir concurrencer Orange, SFR et Bouygues Telecom.
 
Dans les coulisses de l'Idate, le colloque annuel des telecoms qui se tient a Montpellier, il se murmure que Free devrait être très rapidement fixé sur son sort. Le régulateur (Arcep) devrait annoncer le 17 décembre que Free, seul candidat en lice pour la quatrième licence de téléphone mobile, a gagné et peut donc venir concurrencer Orange, SFRet Bouygues Télécom sur leur pré carré.
Ces derniers s'attendent à une guerre des prix meurtrière et entendent bien contrecarrer toutes les initiatives du nouveau venu, espérant que celui ci finira par s'épuiser. Lire la suite...

84.

04 Nov. 2009

Europe 1

http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Econ[...]

Un permis de construire pour les antennes-relais ?
C’est l’idée proposée dans un rapport par le député UMP Alain Gest qui y voit un moyen d’améliorer la transparence.
Mais sur le fond, c’est-à-dire sur les dangers que représenteraient les ondes liées à ces antennes-relais, le député Alain Gest s'insurge contre tout "alarmisme excessif".
Interrogé par Le Parisien sur les éventuels troubles, notamment les maux de tête et insomnies, provoqués par les antennes-relais, l'élu estime que "le lien de causalité entre cette souffrance et les antennes n'est pas démontré".
Il préconise de poursuivre les recherches, en les finançant par une taxe sur les téléphones vendus, et de mettre en place un site internet d’information officiel. Lire la suite...

85.

12 Oct. 2009

CLUBIC

http://www.clubic.com/actualite-304878-insolite-[...]

Hyper sensibilité électromagnétique
Si le téléphone portable a révolutionné notre façon de communiquer, certaines personnes souffrant d'hyper sensibilité électromagnétique, s'en passeraient bien volontier. Au travers de différentes études, il apparaît que dans 90 % des cas, les personnes atteintes de ce trouble développent des symptômes bénins et dans 10 % des cas les conséquences seraient handicapantes pour la vie quotidienne.
 
Selon Next-up, ce trouble affecterait 8% de la population française. Plusieurs personnes témoignent : « C'est comme une sensation de brûlure », affirme un homme de 48 ans. « J'ai pensé que j'avais la sclérose en plaques. Mes jambes sautaient toutes seules quand je me reposais, j'avais des insomnies et des douleurs thoraciques », déclare une infirmière de 49 ans. Lire la suite...

86.

07 Oct. 2009

Le FIGARO

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/[...]

Le Sénat interdit le portable à l'école et au collège
Pas de téléphone portable avant le lycée. Le Sénat a interdit mercredi l'usage des mobiles dans les écoles maternelles, primaires et collèges, dans le cadre du projet de loi sur le Grenelle 2 de l'Environnement.
 
Adopté en vertu du principe de précaution pour la santé des enfants, le texte devra cependant recevoir l'aval des députés, avant de donner lieu à une circulaire d'application du ministère de l'Education..
 
Alors que le projet de loi du gouvernement prévoyait la prohibition des portables uniquement à l'école primaire - ce qui est déjà pratiqué dans un nombre d'établissements -, les sénateurs ont donc décidé d'étendre cette interdiction au collège. Lire la suite...

87.

18 Mai 2009

L'EXPRESS

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/[...]

Faut-il avoir peur des ondes électromagnétiques?
Nous baignons dans des champs d'ondes électromagnétiques de toutes origines (lignes haute tension, moteurs, fours micro-ondes, etc. mais aussi cosmiques ...) depuis longtemps. J'ai du mal à comprendre pourquoi les ondes liées à la téléphonie inquiètent autant. Elles ne sont pas de fréquences particulières et n'ont pas une puissance si élevée. La seule proximité de l'antenne des téléphones portables avec le cerveau peut-elle expliquer cette inquiètude? Dispose-t-on de données scientifiques sur le sujet?
 
Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET: Pour les téléphones portables, c'est la proximité qui est inquiétante. Et avec elle la possibilité d'effets thermiques, surtout (portables portés le long du corps, sur l'oreille, ...). On commence à avoir quelques éléments de doute sur le sujet. Lire la suite...

88.

05 Mai 2009

LCI - TF1

http://lci.tf1.fr/science/sante/2009-05/ecole-fe[...]

Ondes - Ecole fermée pour cause d'antenne-relais
Jacques Krabal, le maire PRG de Château-Thierry, dans l'Aisne, a pris depuis lundi un arrêté de fermeture temporaire d'une école maternelle et primaire de la ville située à proximité d'une antenne-relais.
 
Motif : l'opérateur Orange avait obtenu de la municipalité "une autorisation d'exploitation à une distance de 98 m par rapport à l'école, alors que dans les faits, elle se situe à 68 m de l'école", selon Jacques Krabal, qui a ajouté que des négociations menées depuis plusieurs semaines pour déplacer l'antenne ou faire cesser son exploitation n'avaient rien donné. Lire la suite...

89.

02 Avr. 2009

Parlement Européen - Communiqué de Presse

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pu[...]

Eviter les risques potentiels des champs électromagnétiques
Les antennes et autres dispositifs émettant des champs électromagnétiques devraient être implantés à une distance spécifique des écoles et des établissements de soins de santé, selon un rapport d'initiative adopté ce jeudi. La Commission devrait mettre à disposition des informations plus fiables sur les effets de l'exposition aux champs électromagnétiques pour les citoyens qui en général ne se sentent pas suffisamment bien informés sur la question.
 
Comment le corps humain absorbe-t-il les champs électromagnétiques émis par des appareils aussi divers que la radio, la télévision, le micro-onde, le téléphone mobile, les antennes-relais ou les lignes à haute tension ? Lire la suite...

90.

23 Mars 2009

L'EXPRESS

http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/a[...]

Antennes, Wifi, mobiles: "Un risque sanitaire majeur"
Quatre spécialistes européens estiment qu'on ne peut exclure "l'évolution vers une maladie dégénérative du système nerveux, voire certains cancers" à cause des champs électromagnétiques.
 
Les champs électromagnétiques pourraient "être à l'origine d'un problème de santé publique majeur", ont mis en garde ces scientifiques, alors qu'un sondage indique que 80% des Français sont favorables à une meilleure réglementation du développement des antennes-relais.
"Les normes de protection sont largement insuffisantes pour éviter les effets toxiques", a avancé le Français Dominique Belpomme, cancérologue. Lire la suite...


Accueil - Mentions légales - Communication - News & Infos - Le saviez-vous ? - Qui sommes-nous ? - Prestations - Demande d'information - Nous contacter